dimanche, octobre 29, 2006

Le gardien du Savoir

watch- Presse rapidement, deux fois de suite, le bouton cétéairelle, lui chuchota le Gardien du Savoir, et tu accèderas à toute la connaissance du monde.
Sans chercher à comprendre, il s'exécuta. Instantanément, comme une petite fenêtre s'ouvrit, légèrement translucide, avec au bord un curieux signe, en verre coloré, lui semblait-il. Il savait déjà, c'est souvent le cas dans les rêves, ce qu'il fallait faire. Il tapa "define nanisme insulaire", pour voir, car autour de lui, personne ne savait très bien ce que c'était. Il reçut aussitôt moultes informations passionnantes, dans sa propre langue, et provenant d'on ne sait quelles bibliothèques. Il devint rapidement fin connaisseur d'un sujet qui lui était totalement inconnu quelques minutes auparavant.
- Et tu peux aussi, ajouta le Gardien du Savoir, comme si tu volais très haut dans le ciel, voir les îles qui sont citées, observer les fossiles d'humains et d'éléphants rapetissés au cours du temps jusqu'à faire moins d'un mètre de haut, et les faire découvrir à distance, instantanément, à tes proches. Tu pourras même voir et entendre les savants du monde entier discuter des conséquences de ces découvertes sur la théorie de l'évolution!
Là, il crut que pareils prodiges allaient le réveiller. Mais non, il ne rêvait pas, il était sur l'Internet.

3 commentaires:

lorenzo.soccavo a dit…

Joli texte. Merci. C'est vrai que nous ne sommes jamais assez optimistes...

jchris a dit…

Certes, certes mais grâce à Google ou d'autres et à ce que tu racontes, il y a un phénomène qui n'arrive plus et qui est — pour moi — capital… l'incident de lecture…!

Bruno Rives a dit…

Ah, ma curiosité est excitée. Je crois savoir ce qu'est "l'incident de lecture", mais je n'en suis pas sûr, j'aurais sans doute un commentaire. Peux-tu préciser?