mardi, juin 13, 2017

Labo Tebaldo - Mark Kvamme & Bruno Rives

Nos relations avec Mark Kvamme ne datent pas d'hier!

Nous étions dans la même équipe chez Apple en 1982, nous avons eu le même mentor, Steve Jobs. Puis nous nous sommes croisés au travers de différentes activités et entreprises tournées vers les nouvelles technologies, dont le groupe CKS que Mark avait fondé vers la fin des années 1990 pour poursuivre sa vision de l'Internet des marques. J'avais créé pour lui une filiale en charge de sélectionner des agences françaises à racheter. Nous n'en avons trouvé aucune, elles avaient toutes des vices heureusement mal cachés qui interdisaient toute acquisition.
Je me souviens des développements numériques, si différents du brochureNet 2.0 ou de la simple numérisation de la communication classique que nous vivons aujourd'hui: Pour Clinic, un test de peau en ligne, décliné en magasin, pour assister les clientes en réel comme en virtuel; pour Nike, le suivi en temps réel des matches, avec la possibilité de rejouer les meilleurs moments; pour Mac Donald, l'optimisation de l'impression d'affiche pour calculer le coût (aujourd'hui on s'intéresserait à l'empreinte CO2) des encres, et un nouveau logo, plus lisible, plus visible, idéal pour la future réalité augmentée; et tout cela sur des bases de serveurs et de services capables de gérer en temps réel des millions d'utilisateurs et de transactions. Nous sommes en 1997, soit 5 ans seulement après le début de la forme "marque" de l'Internet, le WWW.

Dès 1997, Mark m'a appris deux fondamentaux du numérique:

- A l'instar du monde réel, nous n'aurons au maximum que 5 cartes de crédit en ligne (lorsque vous avez un compte iTunes, par exemple, Apple a les éléments d'une vraie carte de crédit à votre nom, rendant les transactions rapides et sures). C'est mon cas, je n'ai autorisé que 5 marques de confiance: Apple, Sony, Amazon, Google, Paypal (que j'utilise de moins en moins). Lorsque je dois commander un produit, je ne le fais que s'il est possible de le commander par l'une de ces 5 super marques.
Aux US, Google choisit un fournisseur par commodité, les services vocaux masquent la marque, pour pouvoir en changer en cas de défaillance d'excellence. Lorsque vous commandez chez Amazon en ligne, on vous propose de passer par Alexia, vous payez moins cher (mais vous entrez alors dans le modèle de Google ci-dessus).

- Les décideurs profiteront d'un "bureau" temps réel (qui maintenant tient dans le sac à main ou la poche) trois écrans: l'un pour visualiser les flux et sites finalisés, le second pour tester sur 20% de l'audience de nouveaux contenus, le troisième pour analyser trafic et ventes. En fonction de ce dernier, les éléments en test sont ou non basculés sur le second.

Hier soir, nous étions en mode Labo Tebaldo, une méthodologie permettant de faire naitre les idées en échangeant sur le réseau comme physiquement (capital), et en apportant des éléments technologiques ou des videos et publications pour approcher le "matériel" et ses applications. Il faut être bien, là en terrasse avec une bonne table, propice aux échanges. J'avais avec moi du papier électronique dernière génération, quelques vidéos, un bracelet mesurant la logorrhée, et d'autres choses qui nécessitent un NDA:-).
Nous avons ainsi balayé, autour d'innovations de rupture (RA vs RV, IA et deep learning, papier électronique avec annotations partagées, agents/robots de nouvelle génération,...) tous les grands domaines d'application: nano énergies nouvelles, santé et notamment la détection de l'autisme, l'assistance aux troubles cognitifs, la prévention; l'enseignement local et à distance et les bases de sémantique et de mathématique dès le plus jeune âge; le développement économique et social de l'Etat dans lequel Drive Capital opère, l'Ohio; les stratégies numériques japonaises à 25 ans (jeu de go) vs le reste du monde à 3 ans (jeu d'échecs); l'émergence d'une dizaine de super marques, l'inféodation des autres, etc.

Sujets et idées dont nous parlerons en détail le 27 juin prochain matin, aux Rencontres Tebaldo "marque et machines"*.

Vivement le prochain Labo avec Mark! Ce sera en juillet, en Californie, il se pourrait qu'une voiture autonome balaye les marques à la volée. J'y serai aussi pour voir des lunettes qui décryptent les émotions de l'interlocuteur et un système d'affichage numérique pour la détection précoce de troubles autistiques. Pour y apprendre le crowdfunding de nouvelle génération, aussi.

* Programme et modalités, ici...
Voir aussi mes précédents billets sur la bataille des IDs et celle des OS.